Ce que j’aurais aimé savoir plus tôt sur les vernis à ongles

Ce que j’aurais aimé savoir plus tôt sur les vernis à ongles

Avoir de jolis ongles vernis fait envie dès notre plus jeune âge. Les fillettes comme les femmes mûres aiment les ongles peints pour différentes raisons : séduction, affirmation de soi ou même avoir une apparence soignée. Mais à l’ouverture d’un flacon, nulle ne peut nier l’odeur chimique qui en sort. Que se cache-t-il sous un vernis à ongles ? Est-ce dangereux pour la santé ?

Aujourd’hui j’aimerais te donner quelques informations pour mieux comprendre la recette d’un vernis, les effets nocifs des composants et quelques conseils de précaution.

Quelle est la formulation d’un vernis efficace ?

  1. Un agent filmogène (durcit et donne cet aspect de film que l’on ajoute sur les ongles),
  2. une ou plusieurs résines (lie les différentes substances entre elles),
  3. un ou plusieurs plastifiants (rend plus souple et résistant à la chaleur, froid),
  4. des solvants (dilue le vernis et facilite l’application),
  5. des pigments et des nacres (fait la couleur du vernis),
  6. un agent rhéologique thixotrope (facilite l’étalement du vernis et et le fige rapidement).

Quels sont les composants les plus nocifs pour la santé ?

Tu as sûrement déjà entendu parler des vernis 3-free ou 4-free. Ceci signifie qu’il n’est pas censé être composé avec les 3/4 pires ingrédients des vernis traditionnels.  Ceux-ci sont :

Formaldéhyde

Le formaldéhyde (synonymes : aldéhyde formique ou formol) est utilisé comme durcisseur. Son inhalation est dangereuse, elle peut amener à une irritation de la gorge et/ou du nez et est cancérigène.

DBP

Le Phtalate de Dibutyle est un pertubateur endocrinien (intérfère avec notre organisme et pertube le fonctionnement normal d’une hormone.) Cette substance utilisée comme plastifiant ou comme solvant est normalement interdite en Suisse depuis février 2015 (sauf exceptions).

Toluène

On utilise le toluène comme solvant dans les vernis à ongles pour qu’ils “glissent plus facilement”. Cette substance peut provoquer des allergies cutanées et respiratoires.

Bien sûr, il est important de relativiser. Ce n’est pas en appliquant de temps en temps une couche de vernis sur tes ongles que tu vas forcément attraper un cancer ou que ton enfant aura une malformation mais il est intéressant de connaître les effets néfastes. De plus, ce n’est pas les seuls ingrédients nocifs des vernis mais sont reconnus comme étant les 3 pires. Malheureusement, il est aujourd’hui encore impossible de trouver sur le marché un vernis 100% naturel.

Alors, faut-il bannir complètement les vernis ?

Non ! Il est tout à fait compréhensible d’aimer se vernir les ongles (moi la première) mais voici pour toi quelques précautions à prendre.

  • Jète tes vieux vernis qui risquent de contenir les 3 pires composants,
  • Habille tes ongles dans un endroit bien aérer afin d’éviter une inhalation prolongée,
  • Ne dépose pas de vernis sur ta peau,
  • Lis d’un oeil la liste des ingrédients du vernis avant de passer à la caisse (PS. si tu ne trouves pas la liste sur l’emballage dirige-toi vers une vendeuse pour plus d’informations, elle est censée pouvoir te la fournir),
  • N’achète pas si tu n’es pas sûre des ingrédients,
  • Si tu remarques quelconque réaction (ongles blancs – qui se dédoublent, … ) fais une pause et/ou dirige-toi vers un médecin.

Même si cette émission date de 2012, elle relève un point important : les vernis les plus chers ne sont pas forcément les meilleurs. Malheureusement aussi, les étiquettes sont censées être véridique mais il a été prouvé que des vernis “3-free” contenaient des traces de ces produits toxiques. Il est donc difficile d’être sûre de ce qu’on achète. C’est pourquoi je te propose de simplement faire attention et d’alterner dans le choix de tes vernis pour limiter les risques.

#FAECACHEEDESVERNISAONGLES

Etais-tu déjà attentive à ces différents aspects des vernis à ongles ? Connaissais-tu la signification des 3-free ? Te peins-tu souvent les ongles ? Quelle marque de vernis utilises-tu régulièrement ? Je me réjouis de te lire.

 

Bisous, xx

 

PS. Je ne suis pas une spécialiste dans le domaine, j’ai simplement fait mes recherches sur Internet. Voici mes sources : Cancer-environnement – Futura-sciences – Consoglobe – mywondernailsland – Wikipedia

Partager

2 Commentaires

  1. Bovigny
    15 août 2018 / 12:04

    intéressant et merci pour ce travail de recherches d informations dans un milieu quelque peu opaque !

    • charlottebovigny
      Auteur
      17 août 2018 / 3:31

      Merci à toi pour ton retour. Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

entre ton site web et coche cette case pour promouvoir jusqu'à 10 de tes articles.